D’après l’institut, les promoteurs immobiliers ne voient pas d’issue rapide à la crise que connaît le secteur.

Les promoteurs immobiliers ont le moral dans les chaussettes, à lire les conclusions d’une enquête menée par l’Insee. L’enquête trimestrielle de l’Insee auprès des professionnels du secteur met en effet en évidence une demande de logements neufs toujours faible :  » Le solde d’opinion correspondant est quasi stable [-44, contre -43 en octobre 2013] et reste nettement inférieur à sa moyenne de long terme [-7] « , explique l’institut.

Les mises en chantier devraient augmenter

Un brin d’optimisme parcourt tout de même le monde des entrepreneurs, ces derniers estimant qu’une amélioration des mises en chantier de logements pour les trois prochains mois (solde d’opinion de -19 contre -24) est envisageable. La hausse serait liée à l’amélioration des mises en chantier de logements destinés à la vente (-27 contre -30). Reste que le solde d’opinion correspondant reste inférieur à son niveau moyen (-6).

Source : SeLoger